Actualités

MIEUX SE RELANCER SUR LE CHEMIN DE LA MISSION

LES PRETRES DU DIOCESE DE LOKOSSA A L’ECOLE DU CURE D’Ars

Après une année pastorale bien accomplie, il est essentiel et vital de trouver un temps pour nous refaire spirituellement et pour affuter nos âmes et nos armes afin de mieux relancer nos pas sur les chemins de la Mission.

En cette année 2020 particulièrement touchée par la crise sanitaire que nous traversons encore, la retraite sacerdotale des prêtres du Diocèse de Lokossa qui, initialement nous introduisait dans la célébration des mystères de la Semaine Sainte, a dû être repoussée en cette fin du mois de Juillet, du dimanche 26 au vendredi 31 plus précisément.

Ainsi, au soir du dimanche 26, une soixantaine de prêtres venus des différentes paroisses de notre diocèse, ont foulé une nouvelle fois la terre d’espérance du Grand Séminaire Mgr Louis PARISOT de Tchanvédji. Après un dîner fraternel partagé dans la joie des retrouvailles, nous avons été introduits au cœur de la retraite par le Père Prédicateur Donatien AMEGEE, Prêtre de l’Archidiocèse de Cotonou, Aumônier national du Renouveau Charismatique, Directeur des Écoles de prière et des groupes de prière et de prédication. Il a su nous conduire à l’école d’une illustre figure sacerdotale, le Saint Curé d’Ars, à travers le thème que voici : Spiritualité actualisée de Jean-Marie Vianney : Saint Jean-Marie Vianney, témoin du Christ Ressuscité, modèle de tout prêtre et de tout curé.

De la vie et du ministère du Saint Curé d’Ars qui a, avec une profondeur spirituelle et son humilité légendaire, marqué son temps et le nôtre, nous en retenons que le Prêtre, témoin privilégié de la Résurrection, doit être un homme de joie, une joie saine, profonde et contagieuse au cœur des épreuves. Le prêtre porte non pas quelque chose, mais Quelqu’un : le Christ qu’il est appelé à communiquer aux hommes. Pour cette raison, la Parole de Dieu doit imprégner toute sa vie afin qu’il puisse transmettre celui qu’il a d’avance contemplé au creuset de la Prière. Le prêtre doit donc impérativement aller lui-même le premier, à l’école de la Prière, la prière d’écoute qui ouvre son cœur et son âme à l’Esprit-Saint. La docilité à l’Esprit est un don inouï que le prêtre doit cultiver et qui doit guider toutes ses actions pastorales pour une fécondité toujours plus inventive. Qu’à travers le prêtre, nos communautés chrétiennes deviennent d’authentiques écoles de prière, d’écoute, d’adoration et de contemplation.

 

Abbé Philippe Néri QUENUM

 

 

 

 

4 réflexions au sujet de « MIEUX SE RELANCER SUR LE CHEMIN DE LA MISSION »

  1. Undeniably believe that which you said. Your favorite reason seemed to be on the internet the easiest thing to be aware of. I say to you, I certainly get irked while people consider worries that they plainly do not know about. You managed to hit the nail upon the top as well as defined out the whole thing without having side-effects , people can take a signal. Will likely be back to get more. Thanks Germain Jude Domeniga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *