L’Eglise-famille de Lokossa : Célébration d’une journée des vocations en germination

CELEBRATION D’UNE JOURNÉE DES VOCATIONS EN GERMINATION.

Ce jeudi 26 Mai 2022, dans la ferveur de la célébration de la solennité de l’Ascension de notre Seigneur Jésus-Christ, l’Eglise-famille de Dieu réunie sous la coupole de la cathédrale de Lokossa a célébré et ravivé la vocation d’une foule impressionnante de jeunes aspirants et aspirantes.

En effet, le jeudi de l’Ascension, la cathédrale Saint Pierre-Claver de Lokossa grouillait de monde. Et pour cause, c’est la journée choisie par la commission diocésaine des vocations pour célébrer les vocations en Eglise-famille de Lokossa. Cette célébration s’inscrit dans les activités pastorales de l’année qui a pour thème : ‘‘Pêcheurs d’homme en l’Eglise’’.
Ce premier rassemblement d’envergure a connu la participation de 485 aspirants et de 150 aspirantes soit un total de 635 jeunes et adolescents en passe de s’engager dans la vie consacrée pour l’annonce de l’Evangile. S’il est vrai que cette effervescence prometteuse de vocations dans notre diocèse s’érige en motif d’action de grâce, il est encore plus vrai que leur saine croissance et leur heureuse éclosion dépendent du suivi des curés et des responsables des groupes de vocation sur nos paroisses.
Au cours de la célébration eucharistique, point culminant de cette rencontre, Monseigneur Victor AGBANOU, Evêque de Lokossa, entouré d’une quinzaine de Prêtres a rendu grâce à Dieu qui continue toujours d’appeler des ouvriers à sa moisson. Il a d’ailleurs saisi cette heureuse aubaine pour exprimer sa joie et toute sa satisfaction pour la grande mobilisation et le soin apporté pour la réussite de cette journée. Dans son homélie, il a affirmé que le Seigneur Jésus avant de retourner au Père nous a confié l’Evangile et nous a investis de la mission de le répandre jusqu’aux extrémités du monde. Partant, le prélat a recommandé aux aspirants de s’armer du bouclier de la persévérance. Monseigneur a en outre exhorté les encadreurs à un suivi des vocations avant d’exprimer son souhait de voir se perpétuer ces initiatives avec l’institution d’une journée diocésaine entièrement consacrée aux vocations.
Après la messe, une rencontre des aspirants et aspirantes avec l’Evêque eut lieu. Le Père Evêque s’est entretenu à bâtons rompus avec ces jeunes qui ont saisi cette occurrence pour poser toutes les questions des plus importantes aux plus curieuses. Ils ont été également instruits sur les conseils évangéliques surtout celui de la pauvreté. Les agapes fraternelles ont conféré un cachet assez spécial à cette rencontre.
Il faut rappeler au passage que plusieurs autres initiatives ont été déjà prises tout au long de l’année pastorale pour encourager et promouvoir les vocations dans le diocèse. Une première rencontre a rassemblé le 19 Mars dernier à Kpinnou tous les responsables et animateurs des groupes de vocation. Cette rencontre a servi de creuset à l’élaboration d’une pédagogie de conduite des groupes des aspirants sur nos paroisses. Aussi, le 08 mai, en la fête du bon pasteur, chaque paroisse a célébré l’appel que reçoivent les aspirants. Enfin, le dimanche 15 mai dernier a été dédié à la célébration des vocations dans chaque doyenné.
Toute la commission diocésaine se réjouit Déjà de l’engouement et de la ferveur que cette rencontre a suscités sur les paroisses. Comme des serviteurs inutiles, les membres de la commission bénissent le Seigneur qui fructifie leurs modestes efforts et continue d’ensemencer sa vigne.

Père Léon SAKPONOU,
Responsable de la commission des vocations.

 

DIOCESE DE LOKOSSA: POUR UNE REDYNAMISATION DE LA PASTORALE DES VOCATIONS…

Le samedi 19 Mars 2022, en la solennité de Saint Joseph, époux de Marie, la commission des vocations de notre diocèse sous la direction du Père Léon SAKPONOU, président de ladite commission, les délégués paroissiaux des aspirants et aspirantes de notre diocèse avec leurs accompagnateurs et accompagnatrices, (religieux, religieuses, prêtres ou laïcs) se sont donné rendez-vous à la paroisse Notre-Dame de Lourdes de Kpinnou pour une séance de travail. Le but était de doter chaque groupe d’aspirants du matériel nécessaire pour son accompagnement. Il faut reconnaître que, dans le diocèse de Lokossa, c’était une première que tous les acteurs dans l’accompagnements des aspirants et aspirantes se mettent ensemble pour prier, réfléchir et travailler pour le bien du groupe des vocations et pour l’avenir de notre Église locale. Car l’état des vocations est symptomatique de la vitalité de la foi d’une communauté.
Cette rencontre a connu la participation de 51 aspirants et de 32 aspirantes venus de presque tous les doyennés du diocèse. Les activités de cette demi-journée de travail ont tourné autour de deux axes principaux : la prière et l’entretien. Ainsi donc, après l’adoration, la messe chantée merveilleusement par les aspirants et aspirantes et la louange, il y a eu l’entretien suivi de débat avec une joyeuse et grande participation des délégués et des accompagnateurs. Les échanges ont été très fructueux. Deux fascicules ont été édités pour un accompagnement réussi et productif. Un premier fascicule contenant les questions et les sujets qu’ils traiteront au cours de leur temps de suivi et de préparation et le second, remis uniquement aux accompagnateurs, qui contient les réponses et servira également de guide pour un travail bien fait.
La ferveur de ces moments était grande et la joie de se retrouver autour du Christ était bien manifeste. Les participants à cette rencontre sont repartis tout heureux d’avoir pris part à cette première édition de séance de travail des acteurs principaux de la pastorale des vocations. Les regards sont désormais tournés vers l’Ascension pour le grand rassemblement de tous les aspirants et aspirantes du diocèse.

Giono Brun HONFIN

 

TRES SATISFAITS, LES SEMINARISTES SMA RENTRENT

Très satisfaits, les séminaristes SMA rentrent…
Venus dans le diocèse depuis le 16 décembre 2021, les séminaristes SMA au nombre de 12 et de diverses nationalités ont effectué dans notre Eglise-famille un stage de trois (3) semaines. Répartis sur certaines paroisses, ces candidats au sacerdoce ont fini en ce jour, jeudi 6 janvier 2022, leur stage.
Accompagnés de leurs divers curés de stage, ils ont regagné ce matin la paroisse Saint Michel de Comé qui leur a servi de lieu de rassemblement. Ce fut un grand moment de joie et de retrouvaille. La joie se lisait sur tous les visages. Ils sont satisfaits de ce qu’a été leur séjour dans le diocèse. Plusieurs ont eu de nouvelles tenues qu’ils ont arborées pour la circonstance et d’autres se sont parés du même tissu que le directeur de stage. A les entendre, ils rentrent comblés de présents et n’ont pas tari de reconnaissance envers leurs hôtes.
C’était sous la supervision du père Léon SAKPONOU, le responsable aux vocations, qu’ils ont embarqué dans les environs de 14h pour leur maison de formation à Calavi où ils resteront jusqu’en Juin.

Giono Brun HONFIN

ORDINATION PRESBYTERALE 

05 NOUVEAUX PRETRES DANS LA VIGNE DU SEIGNEUR A LOKOSSA

Un Dieu qui prend encore le risque de compter sur l’homme, au point de l’instituer comme un autre Christ pour son peuple : voilà l’heureux paradoxe qui nous plonge dans l’océan de gratitudes en ce jour qui rentre dans les annales de notre Eglise diocésaine et de l’Eglise Universelle.
En effet, ce samedi 25 septembre 2021 en la cathédrale Saint Pierre Claver de Lokossa, Mgr Clef FELIHO, sur invitation de l’ordinaire des lieux Mgr Victor AGBANOU, élève au grade presbytéral cinq diacres : Mahugnon Ariel Jean de Dieu ACACHA, Georges Mawulolo DOHOU, Léopold KODE, Jean de Dieu Ephrem Abodounrin HOUNKANRIN et Marc Fidèle HESSOU, pour l’annonce de l’Evangile et le service d’Eglise.
Il sonnait 9h30 minutes quand la procession s’amorça dans une liesse des grands jours aux sons des tam-tams mêlés à ceux des voix des chantres de la Chorale Aluwasio. La liturgie de la messe commença par l’ouverture de la célébration et les premières étapes des rites du sacrement de l’ordre avec une particularité, la lecture du message adressé par Mgr Victor AGBANOU à son frère dans l’épiscopat. La ratification de l’élection des diacres fut faite avec liesse par le chant du Gloria. Mgr Clet FELIHO dans son homélie, a salué les futurs prêtres, les prêtres, les parents et tout le peuple de Dieu. Il a dans son message, demandé aux fidèles chrétiens de soutenir sans cesse les prêtres par la prière et leur dévouement au service d’Eglise. Aux récipiendaires, la substance de son message se résume à la culture quotidienne de la vertu de l’humilité associée à celle de l’obéissance. Il souligne pour finir que la vocation du prêtre est : « l’homme de tous et l’homme pour tous. »
La célébration du rite proprement dit consacra pour toujours et selon l’ordre du roi Melchisédek nos frères Prêtres de Jésus-Christ. Revêtus désormais des vêtements sacerdotaux, les nouveaux prêtres ont pris résolument l’engagement de servir Dieu et l’Eglise dans le service quotidien de la Parole et de l’Eucharistie. C’est d’ailleurs la substance du message de gratitude qu’adressa le Père Marc Fidèle HESSOU, porte-parole de la Promotion à la fin de la messe. Que le Seigneur par la Sainte Vierge Marie, fructifie le ministère de ses nouveaux fils.
Hermas A. GUIVI
Séminariste au Grand Séminaire de Philosophie Saint Paul de Djimè.

CARNET NOIR

LE DIOCÈSE DE LOKOSSA EPLORE

Le Seigneur a donné.

Le Seigneur a repris.

Notre frère, le Père Jean-Claude ZOCLI nous a quittés pour l’Eucharistie éternelle au CNHU Hubert MAGA de Cotonou, le 24 Août 2021.

Prions pour le repos de son âme.

 

La Cellule de communication.

VISITE DU NONCE APOSTOLIQUE PRES LE BENIN ET LE TOGO DANS LE DIOCESE DE LOKOSSA

 

La visite pastorale du Nonce Apostolique près le Bénin et le Togo, Mgr Mark Gérard MILES a commencé ce 04 Août 2021 dans le Diocèse de Lokossa et prendra fin le vendredi 6 Août au Centre de spiritualité Notre Dame de l’Esperance de Lanta.

Il sonnait 9h30 ce mercredi lorsque le véhicule diplomatique avec le drapeau du Vatican flottant, s’est immobilisé à l’entrée du presbytère d’Agatogbo, première paroisse du diocèse en provenant de Cotonou. Sur place, une foule de fidèles chrétiens en liesse attendait, chantant et dansant. Au milieu d’eux, l’Ordinaire du lieu, Mgr Victor AGBANOU. Il s’avança pour accueillir le Prélat tout souriant. Accueil chaleureux à l’africaine : l’eau versée à terre, offre des fleurs, chants et danses. Le cortège s’avança dans la cours du presbytère ou attendait le groupe xosehun. Puis, tous se rendirent à l’église paroissiale pour l’écoute de la Parole de Dieu et le mot d’exhortation du représentant du Saint Père. « Je suis venu au nom du Pape vous encourager et vous soutenir dans votre mission ici dans le Diocèse de Lokossa », a laissé entendre le Nonce. Une bénédiction apostolique mis fin à cérémonie d’accueil. Puis ce fût le départ pour la paroisse St Michel de Comé, la paroisse St Bernard de Sè, le Noviciat des Servantes de la Lumière du Christ avec le repas festif des Sœurs.
Partout où il est passé, les fidèles chrétiens ont réservé au Nonce un accueil des plus chaleureux. L’après midi est réservé à la visite du Centre des handicapés Bethesda de Lokossa, à la visite de la Cathédrale et la célébration eucharistique qui mettra fin à la première journée de cette visite pastorale du Nonce dans le Diocèse de Lokossa.

Père Victor GNINOU.

 

Lettre Pastorale

PRESENTATION DE LA LETTRE PASTORALE


La vie fraternelle

de Monseigneur Victor AGBANOU, Évêque de Lokossa.

En ce mercredi 17 Février 2021, Mercredi des Cendres, jour où toute l’Eglise commence par une journée de jeûne son entraînement au combat spirituel, l’Evêque de Lokossa a rendu publique à l’évêché sa lettre pastorale intitulée la vie fraternelle.
Cette Lettre, véritable ode à la fraternité, procède du profond désir de l’Evêque d’avoir un peuple de chrétiens unis et fraternels entre eux. Elle constitue donc une suite logique à celle de l’année pastorale écoulée où le prélat nous invitait à faire un seul cœur, une seule âme et à vivre la fraternité en contexte de Covid-19.
La nouvelle Lettre pastorale, composée de trois (03) grandes parties et subdivisée en 22 paragraphes avec une logique sans pareille associe le bien dire et le tact pour démontrer l’urgence d’une fraternité en ce temps de pandémie.
Dès le début, le prélat précise et présente l’enracinement scripturaire de notre fraternité, une fraternité qui se présente comme un devoir incombant à tout homme et à toute femme partageant avec d’autres les relations de travail ou de familial et surtout les chrétiens ayant une seule foi et un seul baptême.
Monseigneur, notre Père Evêque intitule la première partie de sa lettre : L’Eglise, une communauté de frères et de sœurs. Ici, le destinateur de la lettre précise que nous sommes tous fils dans le Fils unique et que le Christ nous veut comme des frères et des sœurs. En citant le CEC N°654, l’Evêque montre que, par le Christ, nous devenons « frères, non par nature, mais par don de la grâce »§2. Il estime que c’est la raison pour laquelle le Christ ressuscité appelle ses disciples : « mes frères » Mt 28,10 §2. Il nous fait contempler la vie fraternelle des premiers disciples dans les Actes des Apôtres. Pour conclure cette première partie, Monseigneur donne les dispositions qui favorisent la fraternité. Il en détecte six (06) à savoir : la communion de la charité, la vérité, la justice et la paix, le pardon et la réconciliation, le service et enfin la charité par-dessus tout.
Conscient que notre passé, les épreuves de la vie et les trahisons peuvent constituer des freins et d’énormes chocs à la vraie fraternité, Monseigneur intitule la deuxième partie de sa Lettre : La fraternité au-delà des épreuves. A ce niveau, il précise : « … Il n’y a pas de vie là où on a la prétention de n’appartenir qu’à soi-même et de vivre comme des îles : dans ces attitudes, la mort prévaut. »§11. Pour construire une bonne et vraie fraternité, nous sommes appelés à redécouvrir la force de la solidarité, les bienfaits de l’entraide mutuelle et à revisiter les CEB comme des lieux privilégiés de la fraternité.
La lettre du prélat s’achève avec la troisième partie titrée : Pour le rayonnement de la fraternité. Précisément ici, des orientations pratiques et des exhortations sont données. En matière d’orientations, l’Evêque nous met l’accent sur l’accueil et l’hospitalité, le bon voisinage, le partage, le réalisme et la prudence sans occulter la prière et le jeûne.
Ses exhortations finales sont adressées à chaque membre de l’Eglise-famille de Lokossa : les catéchumènes, les baptisés, les Communautés Ecclésiales de Base et mouvements d’action catholique, les séminaristes et novices, les personnes consacrées et les Prêtres.
Monseigneur conclut sa lettre en soulignant que la vie fraternelle est un don de Dieu laissé à nos soins § 22 et que « la fraternité chrétienne a la vocation de surpasser les barrières de l’espace et du temps, et même la capacité de triompher des épreuves de tous genres. » § 22.

Abbé Giono Brun HONFIN
Vicaire à la paroisse Sacré-Cœur de Lobogo

SAINT MICHEL DE COME FETE SA CONSECRATION

SAINT MICHEL DE COME FETE SA CONSECRATION

« Oo Ataa anyigban ji be doukon oo kpata nè jési wo bé, ewo yé nyi Maawu » c’est sur ce chant bien cadencé au rythme aluwasio que s’ébranle en ce jour dimanche 8 Novembre 2020 aux environs de 10h la procession de la grande célébration marquant le jubilé des 5 ans de consécration de la paroisse Saint Michel de Comè. Une majestueuse procession de servants de messe et de Prêtres fermée par le Père Evêque Monseigneur Victor AGBANOU, bien paré pour donner à la fête toute sa solennité, ouvrit la célébration de ce jour. Pour rappel, la paroisse Saint Michel de Comè a été consacrée le 1er Novembre 2015 par le Nonce Apostolique son excellence Monseigneur Brian UDAÏGWE ; le Père Janvier MADOKPON, étant Curé.
Cinq ans après, toute la communauté chrétienne de la cité des Watchi se souvient et rend grâce. Au cours de la messe qui a consacré leur action de grâce, le Père curé, l’Abbé Pascal ANATO a salué l’ordinaire des lieux pour avoir accepté présider cette Eucharistie. Il a également remercié les braves et déterminés chrétiens de la paroisse ainsi que les généreux donateurs et bienfaiteurs de la communauté paroissiale. Il a reconnu et salué les divers sacrifices auxquels ils consentent pour le bien de la paroisse et pour la réussite de cette fête concluant le cinquième anniversaire de la consécration.
Monseigneur, dans son homélie, a d’abord rendu grâce au Seigneur pour son amour qui a conduit les pas des uns et des autres jusqu’en ces lieux pour vivre et être témoins de ce temps de joie. il dira aux fidèles chrétiens de s’estimer heureux car les églises consacrées dans le diocèse se comptent du bout des doigts . Il n’a pas tari de remerciement à l’endroit des fidèles. Il était si heureux et fier au point qu’il leur donna le nom mina de adan en pensant à Dieu qui a créé l’homme avec souplesse et intelligence. Il s’est rappelé tous ceux qui ont contribué à l’évangélisation de la paroisse. A cet effet, il a eu une pensé spéciale pour le Père Plumelet avant de lancer un appel aux fidèles du Christ en les invitant à vivre l’avenir dans la foi et l’amour avec leurs frères et sœurs en vue de laisser un bon héritage à la descendance et de travailler pour l’héritage promis aux justes. En partant de l’évangile des dix (10) vierges, l’Evêque a montré qu’en réalité, l’huile dont parle Jésus concerne les bonnes œuvres, surtout l’amour.
Après la messe, la fête qui a commencé depuis le jeudi 5 novembre par la préparation spirituelle avec un géant concert spirituel le samedi, s’est poursuivie dans les chants et les danses avec les agapes fraternelles à travers le Pique-nique et le partage fraternel. Cette belle journée de fête s’est achevée avec le tam-tam du xoséhun. On s’est séparé avec la fierté d’appartenir à cette belle communauté qui ne cesse de grandir. Retenons que pour la circonstance, la paroisse s’est faite peau neuve avec de grands travaux d’aménagement. Que maintenant et à jamais Dieu soit loué dans son saint temple de gloire.
Giono Brun H.

NOTRE EVEQUE A 20 ANS!!

Mgr Victor  AGBANOU

Les vœux du Chretien.

Comme des fils admiratifs de leur Père, 

Et toujours heureux et fiers de lui, 

Nous vous contemplons en ce jour de votre anniversaire,

Et nous partageons votre action de grâce.

Dieu vous a manifesté son amour.

En retour, vous êtes pour nous le signe le plus manifeste de cet amour.

Vous avez tout donné pour le bien de nous vos fils.

Que la largesse de votre cœur fasse pencher celui du Maître,

Afin qu’il fasse de vous, le bien aimé fils.

Père Evêque, nous vous aimons.

Giono Brun H.

JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!.  

 

RENCONTRES

SEMINARISTES ET ACTEURS DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SCRUTENT L’HORIZON

Le collège catholique de Comè a abrité en ce jour mardi 22 septembre 2020 deux grandes rencontres.

 

  • La première rencontre est celle de tous les séminaristes, grands comme petits, du diocèse. Ils s’étaient réunis autour des Pères aumôniers Léon SAKPONOU et Denis HOUNSA. La rencontre a été essentiellement voulue pour faire le point sur l’année écoulée et jeter des perspectives pour la nouvelle année qui pointe déjà à l’horizon. C’était un excellent moment de partage entre pères et fils pour regarder l’avenir avec foi et avec beaucoup de persévérance. 

  • La seconde rencontre convoquée  par le directeur diocésain de l’enseignement catholique, le Père Paul HOUSSOU, a été une rencontre bipolaire. D’une part, les directeurs pédagogiques et les censeurs des établissements d’enseignement catholique ont suivi une formation donnée avec beaucoup de dextérité par le CP/ PCT Monsieur SOBAKIN Charles. Il a essentiellement centré sa formation sur la bivalence des professeurs et sur le contenu du cahier des charges des  acteurs de l’enseignement. D’autre part, les surveillants généraux ont également eu droit à une formation donnée par Monsieur Jérôme C .G. DJOSSOU, formateur des surveillants, qui a rappelé à ses auditeurs l’essentiel  et la délicatesse de leur rôle combien capital dans la vie de nos établissements.

 

Les deux rencontres ont trouvé leur achèvement aux pieds du maître, Jésus.  Les différents groupes venus suivre leur formation  ont tout conclu par une messe d’action de grâce présidée par le Père Paul HOUSSOU, directeur diocésain de l’enseignents catholique. Le Père dans son homélie, après avoir rendu grâce au Seigneur pour ses merveilles et recommandé la marche de chacun à Dieu au cours de la nouvelle année scolaire, a structuré son homélie en quatre points. En partant des textes du jour, il a exhorté les participants, surtout les séminaristes, à écouter et à respecter; car les parents du Christ, c’est ceux qui écoutent la parole du Seigneur et la gardent.

Il a ensuite demandé de prioriser les liens de fraternité et d’amitié, de justice et de droiture et de chercher à plaire au Seigneur. Ce qui d’ailleurs vaut mieux que tout culte.

Il a invité les participants à la patience et à “laisser le temps au temps” surtout dans la marche de discernement vocationnel. Enfin, partant du fait que chacun vient des origines pauvres, il nous demande d’être charitable et de nous aimer réellement. 

Giono Brun Honfin

ALBUM PHOTOS